Robert Ménard flingué par les tontons "Eric" Zemmour et Naulleau

Publié le par Moonbloggeur

Des fois, je veille très (trop) tard devant mon écran pour suivre les invités de Laurent Ruquier dans "on n'est pas couché".

Samedi, soir, non, dimanche matin, plutôt, Robert Ménard, de Reporters sans frontières, était sur le plateau pour affronter les tontons flingueurs Eric Zemmour, du Figaro, et Eric Naulleau, éditeur. Et bein, quel flingage !!! Un vrai règlement de compte ... J'avais peu d'estime pour ce que pense Eric Zemmour en général (quoique j'apprécie plutôt son verbe). J'en avais encore un peu pour Eric Naulleau, mais plus du tout maintenant.

Regardez plutôt :

Publié dans Médias

Commenter cet article

LucS 12/02/2010 22:59


Eric et Eric ne se sont rien payés du tout, sinon une bonne dose de lâcheté confortable, qu'ils ont érigée en art de vivre : "De toute façon, ne faisons rien, cela ne sert à rien et dézinguons ceux
qui agissent car ils risqueraient de nous donner mauvaise conscience, ce dont nous voudrions à tout prix ne pas souffrir !"


Jim Profit 27/04/2008 23:45

Regardez plus loin que le jeu de scène de Ménard.Renseignez vous un peu sur RSF, ses financements, ses actions.http://fr.wikipedia.org/wiki/Reporters_sans_fronti%C3%A8res

Mourad G. 01/04/2008 16:53

BCT, si vous voulez me faire dire qu'il faut foncer sur tout sans réfléchir au nom de la spontanéité, je vous dis non. Les plus belles causes ont besoin de contradicteurs. C'est, selon moi, une règle démocratique saine.Quant au bouddhisme comme religion d'état, ne rentrez pas dans le jugement de valeur s'il vous plaît. Une religion est une religion. Et un état doit, seulement moi, rester indépendant.Enfin et sans plus polémiquer sur la question de Ménard, je vous rappellerai juste qu'il est fondateur et directeur d'RSF. A ce titre, il est normal qu'un jounraliste (Zemmour) doute un peu de cette tendre spontanéité que vous décrivez.

BCT 01/04/2008 15:33

Mourad tu te trompes de sujet. En ce qui concerne le
Dalaï Lama on peut faire un sujet bien sûr mais tu sais très bien que ce n'est
pas le sujet. Ce qui est choquant et facile c'est se payer Ménard à la télé
devant des milliers de personnes. C'est nul. Ce sont deux "connards" (je suis du midi, j'ai la grossièreté facile parfois
et je sais qu'ici cela n'a pas le même sens) parce qu'ils essaient de détruire
une image et de détruire un certain espoir, une mobilisation et l'emploi des
images pour de bonnes causes. Le génocide culturel existe bien. Tu parles de théocratie, certes, mais le bouddhisme
est aussi valable que les autres philosophies sinon mieux. Seulement toujours pour unifier (et avoir la main sur les ressources du Tibet -
Uranium, or, ... - ainsi qu'enfouir leurs déchets radioactifs), ces bons
chinois, veulent en finir avec la représentation de l'opium du peuple au Tibet.
Il faut le dénoncer comme on a dénoncé et jugé les agissements de la France en
Angola (pour ne citer que cet exemple). Il est évident que si on laisse parler son émotion on peut parfois, même souvent,
faire fausse route. Mais il est important de s'indigner et de se révolter
contre ces hégémonies. Je sais qu'il est toujours bon d'essayer de regarder les choses à partir d'un
autre point de fuite, c'est ce qui te motive, je pense. Mais à trop le faire on
détruit les spontanéités. Pour moi Ménard est complètement dans la spontanéité. Tout ça demanderait à être développé.

Mourad G. 01/04/2008 03:19

Je pense sincèrement que vous tombez dans l'excès inverse.Les Z'Éric s'obligent à une exagération volontariste face à un Robert Ménard qui en fait de même en donnant dans la compassion à outrance. Avec sa logique, nous serions encore en train de soutenir les courageux et intègres Moudjahidines du peuple afghans face aux salopards de bolchéviks.Ah oui, j'oubliais de préciser pour les jeunes publics que les braves combatttants afghans armés par les USA n'étaient autre que les futurs Talibans...S'il vous plaît, laissez la contestation s'exprimer. Au moment du soutien INCONDITIONNEL à Sadam Hussein face au diable islamiste et aux Moudjahidines face à la vermine communiste, aucun Naulleau et autre Zemmour ne se levait. Il en est de même aujourd'hui pour la question tibétaine. Prenez garde, prenez garde... Je ne suis pas sûr que vous puissiez ouvrir des blogs et critiquer la théocratie divine sous le soleil d'un Lama victorieux.Amitiés.