L'Inexplosible bientôt à Saint-Jean de Braye

Publié le par Moonbloggeur

Dans le cadre de la journée du patrimoine, dimanche 21 septembre 2008, l'AgglO organise la première sortie de l'Inexplosible n°22 sur la Loire. L'embarcation partira d'Orléans, pour rejoindre Combleux. Il passera donc à Saint-Jean de Braye.

Si le temps le permet, bien-sûr, plusieurs sorties seront organisées, mais sans réservation. Le seul moyen, donc, d'avoir l'honneur de découvrir la Loire en bâteau, c'est de se présenter à l'embarcadaire, quai du Châtelet, à Orléans.

Vue la taille de l'Inexplosible, ça va "batailler ferme" pour avoir une place.

Sources et photo : l'AgglO Orléans Val de Loire

Publié dans Transport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Miguel 14/09/2008 23:08

Chiche que grouard, lemeignen et le photographe de La Rep vont arriver avant tout le monde et auront une place à bord ?

BCT 14/09/2008 19:57

Bien dit "GEGE"...pas mieux. De plus depuis l'accident de ce week-end à Paris (un bâteau a coulé dans la Seine) je préfère longer la Loire à vélo.

anakin 14/09/2008 11:21

Je me contenterai de le voir passer (couler) de mon balcon !

GEGE 14/09/2008 10:01

France, Concorde, Inexplosible : autant de séduisants projets qui ne tiennent pas compte de leur environnement.L'énergie et les financements dépensés pour l'INEX sont disproportionnés au regard de l'intérêt suscité par ce projet. L'objectif de tourner la ville vers son fleuve est plus que louable, certains moyens sont positivement critiquable. L'INEX est de ceux-la : un restaurant sans cuisine, une réelle difficulté à faire des ronds dans l'eau pas de quoi attirer la foule. Les fêtes de Loire sont l'image d'une réussite populaire, même s'il faudra penser à en renouveler le contenu, l'animation des quai d'une façon plus permanente exige autre chose que l'INEX, faudra-t-il penser à des animations plus populaires au sens noble du terme. Si les beaux pavés et les belles lumières doivent être interdits aux jeunes, rester bien propres, n'y avoir aucun bruit, nous sommes bien à Orléans ville frileuse, qui a relégué ses étudiants dans les bois, ville où le bourgeois se couche tôt et ne veut pas être dérangé.La vie d'une ville ça se mérite, que les quais trouvent une réelle animation et les départs et abordages de l'Inex n'auront plus raison d'être annoncé avec tambours et trompette