Code du travail : la droite avance, le droit recule

Publié le par Moonbloggeur

L'amendement de Frédéric Lefebvre permettant à un salarié de travailler de chez lui pendant un arrêt maladie, un congé parental ou maternité vient d'être rejeté par la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale.

Ouf, 2 fois ouf, même.

La raison l'a pour une fois emporté sur la folie de cette droite dite "décomplexée" qui veut, dans les 3 ans qui restent, libéraliser le code du travail. Mais je pense que ce n'est que partie remise. Alors, que vont-ils nous sortir de leur chapeau la prochaine fois (après l'assouplissement du travail du dimanche qui sera débattu en juillet prochain) ?

- La possibilité de faire travailler les femmes la nuit (ah non, ça c'est déjà fait),
- Le droit à un patron de faire revenir au travail un salarié en congés (euh, ça se fait, ça ?),
- La possibilité à un salarié de travailler de chez lui pendant un arrêt maladie,
- La suppression des 35 heures (argh, ça existe encore, ça ?),
- La suppression des 5 semaines de congés payés,
- La suppression du salaire en période d'essai (j'en connais qui sont pour),
- La possibilité de travailler à partir de 14 ans (payé tarif réduit, tout de même, ça travaille moins bien, un enfant).

Petit spot de 2007 du parti socialiste qui illustre bien tout ça. C'est quand qu'on vote, sinon ???

Publié dans Social

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Steph / Polyborus plancus 27/05/2009 12:41

Tu résumes très bien :C'est quand qu'on vote, sinon ?Pour ma part, bien que peu passionnée, comme beaucoup, par le débat européen, JE VOTERAI, bien sûr. Et du mieux possible, tant qu'à faire...