Faudel sifflé à la fête de la musique

Publié le par Moonbloggeur

Un peu trop, le comportement du public ...


Faudel hué et sifflé à la fête de la musique
envoyé par MrZapouille

Publié dans Culture

Commenter cet article

KoolMan 19/03/2008 23:35

En vertu de quoi devront-t'on accepter qu'en démocratie on ne puisse dire notre rejet, même en sifflant? Bien au contraire! Ici, il ne s'agit que de d'une manifestation d'opinion émanant de personnes qui ne se s'identifient plus dans l'artiste. Cet artiste a usé de sa notoriété et de sa vitrine médiatique pour le mettre au service d'un politique. Il ne pouvait ignorer qu'une partie de son public, une partie de ceux qui adhèrent et achètent son produit ne soient pas en accord avec ce choix. Car après tout, le devoir civique demande simplement à chaque citoyen de voter dans son urne.J'espère qu'il aura compris que le public qui l'avait soutenu ne l'avait pas fait en tant que soutien UMP. Il a voulu mélanger les genres, qu'il l'assume.A partir du moment ou ce gouvernement annonce des expulsions d'étrangers par quota, il doit donc automatiquement se demander est-ce que ce soutien est en accord avec sa personne, son identité, ses origines,... brefs, un ensemble de valeurs qu'il ne peut renier. Il ne devrait pas se comparer à un Johnny haliday qui a une base différente.Moralité: il a récolté ce qu'il avait voulu semer

Pluiefine 24/06/2007 16:28

je suis tout à fait d'accord avec toi. Rien ne justifie dans une démocratie qu'on siffle quelqu'un en raison de ses idées politiques. C'est ce qu'on appelle la tolérance

Pluiefine

Miguel 23/06/2007 11:05

Cette fois, je ne suis pas d'accord avec Fansolo : moi, ça m'intéresse de voir qu'au travers de son nom, un artiste sert une cause.J'aimais beaucoup Faudel mais je ne suis pas prêt de lui racheter un album. Je lui en veut à mort, d'autant plus qu'entant que maghrébin, il a un responsabilité particulière envers, notament, les autres maghrébins que la politique de Sarkozy sépare en refusant les regroupements familiaux.Je considère son soutien comme une saloperie faite aux siens. On a le droit de se faire du tort à condition que ça ne fasse pas du tort à ceux qui nous aiment.Pour moi, il est grillé, j'irais écouter et voir d'autres artistes :(

BCT 23/06/2007 09:10

 Le sujet est intéressant mais le problème ne se situe peut être pas dans la réaction du public. Je dis bien réaction. C'est bien ce que nous faisons à longueur de blog, "réagir", et souvent sans trop élaborer. Le public réagit sans savoir trop pourquoi...une image, un soir d'élection et des apparentements faciles...Mireille Mathieu qui sort de je ne sais où... Enrico...??? Mais nous, nous pouvons dire que au delà des ritournelles faciles et entraînantes c'est une forme d'expression qui est cataloguée par "Sarkosy", stigmatisée. Il oppose encore et encore. N'oublions pas ce qu'il a sous-entendu pendant la campagne. Il voulait solder , dans l'esprit, tous les gauchos et leur intellectualisme qui bride, qui déstabilise, qui fait réfléchir, qui emplit les têtes. Bien sûr nous avons besoin de divertissements mais à quel prix ? Aux prix des compromissions et des opportunismes ? On souffre déjà bien assez de trop de divertissements populaires. J'aime bien "La nouvelle star" mais c'est ma seule contribution, j'aime bien aussi "Taratata". Bien sûr nous sommes tous fatigués quand nous rentrons du boulot. Mais n'a-t-on besoin de ces émissions magnifiques, parfois diffusées, qui disparaissent comme neige au soleil sur l'autel de l'audimat  et de la rentabilité ? Alors oui Faudel, oui, c'est un bon chanteur, mais grattez un peu, tout est question d'équilibre et ne croyez pas que je fais la fine bouche.

Pascale Veillard 22/06/2007 18:40

L'artiste qu'est Faudel, à le droit de chanter ce qu'il désire. J'ai écouté les paroles de cette chanson. Je comprends les sfflements etc etc. Chacun assume ces choix, je ne le crois pas heureux celui-ci.Je n'ai pas fais le lien avec son soutien à Sarko.